Skip to main content
  1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Veille sur l'actualité et les innovations touristiques
  6. >
  7. Tendance à l’hybridation des hébergements touristiques

Une opportunité pour les hébergements collectifs du tourisme associatif ?

Un établissement qui mixte hôtellerie classique et hostel, une auberge de jeunesse monte en gamme une partie de ses chambres et équipements, un camping qui propose des locatifs tout confort tous services : les frontières entre les différentes typologies d’hébergements s’atténuent pour répondre finalement à la diversité des attentes des clientèles. En quoi cette tendance à l’hybridation des hébergements touristiques peut elle constituer une opportunité pour les hébergements collectifs du tourisme associatif ?

Hybridation des offres : une tendance de fond

Ces 15 dernières années ont vu les codes traditionnels de l’hôtellerie, des hébergements collectifs et de l’hôtellerie de plein air se rapprocher autour des tendances du lifestyle et de la convivialité. Les établissements hôteliers et les nouveaux hébergements collectifs se sont dotés d’espaces communs à partager, de lieux de rencontres et d’animations, d’équipements pour le télétravail, le tout dans une ambiance design et personnalisée.

En s’inscrivant dans ces tendances, ces structures répondent à des aspirations croissantes des clientèles : plus qu’un hébergement sec, celles-ci recherchent désormais un véritable lieu de vie dans lequel elles vont pouvoir dormir, certes, mais aussi cuisiner, travailler, rencontrer d’autres touristes ainsi que des locaux, vivre des expériences (ateliers, concerts, soirées thématiques…). Inclure dans son offre de telles possibilités est devenu un puissant vecteur de communication et de marketing et permet de se différencier.

En répondant aux attentes de clientèles diverses tout au long de l’année, l’hybridation des offres consolide le modèle économique en optimisant le taux de remplissage moyen, permet de disposer d’une gamme tarifaire plus étendue et augmente la part de recettes issue des services et des activités, pour lesquels la demande reste forte.

Si cette tendance a été mise en lumière par de grands groupes privés hôteliers (ex : hôtels Okko, hôtels Eklo, Groupe Accor auberges Joe and Joe), elle est également en œuvre au sein de plus petits établissements indépendants (ex : Away Hostel et Slow hostel à Lyon) ainsi que chez les acteurs historiques du tourisme associatif. Ces derniers peuvent s’appuyer sur leur savoir-faire en matière de mixité des publics et d’ouverture sur les territoires pour réussir cette évolution.

Les atouts des hébergements associatifs du tourisme social

Il est certain que les investissements sont plus difficiles à engager pour les hébergements collectifs du tourisme social que pour les grands groupes hôteliers, pourtant ils disposent d’atouts historiques pour réussir la modernisation de leur offre par l’hybridation.

  • Les clientèles multiples et la cohabitation des publics comme ADN

Depuis toujours le tourisme associatif s’adresse à des clientèles variées, groupes jeunes et adultes, familles. Les équipes possèdent un savoir-faire en matière d’accueil de ces clientèles et sont attentives aux bonnes conditions de leur cohabitation au sein d’un même site.

  • Des produits élaborés à haut niveau de contenu et l’ouverture sur les territoires

Très peu d’hébergement sec au sein des villages et centres de vacances mais des produits élaborés à haut niveau de contenu : formules de restauration, thématiques et activités du territoire, ce sont des produits de séjours composés qui sont en majorité commercialisés. L’implication des collectivités dans les hébergements, dont elles sont encore souvent propriétaires, pousse à l’ouverture de nouvelles fonctions vers la population locale comme la restauration ou des espaces tiers lieux.

  • L’intégration des préoccupations sociétales

Les objectifs sociaux et éducatifs sont au cœur du tourisme associatif qui peut affirmer des valeurs fortes de solidarité et de pédagogie. De nombreuses structures associatives sont ainsi impliquées dans des démarches de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et dans des démarches environnementales.

Quelques exemples récents :

L’auberge de jeunesse de Brest propose des espaces nuits modulables, du dortoir à la chambre duo, et des espaces communs et de convivialité nombreux et variés. Son organisation en plusieurs ailes de logements est optimale pour faire cohabiter plusieurs publics, et permettre notamment l’accueil de groupes de jeunes en toute sécurité. Les espaces collectifs sont disséminés dans tous les bâtiments et vont des grands espaces d’accueil et des salles de réunion aux plus petits espaces de cuisine et de convivialité au sein des ailes d’hébergement.

Le village vacances du Duchet, situé dans le village de Prénovel dans le Jura, vient de faire évoluer son offre. Les principes : monter en niveau de confort l’ensemble de l’hébergement, monter en gamme une  nouvelle capacité d’accueil susceptible de s’adresser à de nouvelles clientèles (10 chambres tout confort supplémentaires) et miser sur plus d’équipements collectifs: piscine intérieure, restaurant redimensionné, bar, salle de massage, salle de remise en forme, magasin de location, bébé club. Le village vacances renforce ainsi son positionnement auprès des clientèles familiales et des groupes adultes.

Le village vacances VVF Lège Cap Ferret a récemment diversifié sont offre avec un espace de co working développé en partenariat avec l’entreprise toulousaine Cowoliday. Ce village vacances compte 200 logements pour 1 100 lits et de nombreux équipements collectifs. L’espace de co working de 16 postes de travail intérieurs et 6 extérieurs répond à un triple objectif :

  • Une ouverture sur le territoire an accueillant des télétravailleurs installés sur le bassin d’Arcachon
  • Une attractivité renforcée pour des vacanciers en recherche de bleisure, soit un séjour partagé entre travail et loisirs
  • Un prolongement de la durée des séjours familiaux en permettant à l’un des membres de télétravailler.

A lire également sur notre blog :

Comment générer l’attractivité pour des opérateurs touristiques sur vos territoires ?

La valorisation de friches quels sont les enjeux pour le tourisme ?

Nouveau classement auberge collective, une opportunité

Pourquoi définir son positionnement est essentiel ?

 

 

Articles récents

Villages vacances à la campagne, vers des offres renouvelées

L’enjeu est fort pour les collectivités rurales : réussir à enclencher une évolution des villages vacances à la campagne, vers des offres renouvelées et attractives pour les clientèles et pour les opérateurs touristiques, faute de quoi elles risquent la fermeture de leur hébergement et la perte d’un moteur économique. 

Lire

Comment générer l’attractivité pour des opérateurs touristiques sur vos territoires ?

Le paysage du tourisme social a connu une période de récession inédite de son offre depuis ces 20 dernières années. Ce patrimoine conçu dans les années 60 à 70 est en grande souffrance. En partie propriété des collectivités ou des départements, ces équipements ont besoin d’un second souffle avec des projets de réinvestissements et repositionnement validés avec des opérateurs performants. Dans ce contexte générer l'attractivité pour des opérateurs touristiques sur vos territoires est essentiel

Lire

La valorisation de friches quels sont les enjeux pour le tourisme ?

La valorisation de friches pour créer une nouvelle offre touristique est un poncif qui revient au goût du jour avec les restrictions d’accès au foncier. Pour décider d’une rénovation et des moyens, il convient auparavant de prendre conscience des enjeux, pour les territoires. Pour cela, l’évaluation des perspectives et des contraintes liées à chaque site est un passage obligé dans la phase de décisions.

Lire

Prestations sur mesure

Accompagnement personnalisé

Rayonnement national

25 ans d’expérience

Cabinet Alliances

9 ZA PERACHE- 63114 COUDES

Tél. : 04 73 96 96 96 | Fax : 04 73 96 65 50

Restez informés !

Abonnez-vous gratuitement pour être averti des nouveaux articles publiés.

    Sur un secteur en particulier ?