Skip to main content

Panier

  1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Evolution du tourisme social
  6. >
  7. Résilience des hébergements collectifs via un plan de relance

Les années 2020 et 2021 marquées par de fortes variations d’activités ont révélé la capacité de résilience des hébergements collectifs (auberges de jeunesse, gites de groupes, centre d’accueil sportif, centre de vacances). Ces difficultés ont permis de réfléchir à l’optimisation des modes de fonctionnement et au développement des nouvelles clientèles grace à une adaptation des offres et des services.

Alors que l’INSEE constatait un regain d’activité en 2019 pour les hébergements collectifs, les crises successives ont destabilisé ce secteur. Le principal enseignement de cette période est bien la capacité à s’adapter à une diversité de clientèles, que ce soit en modulant le nombre de personnes par chambre, en adaptant l’offre de restauration (self-service, formules préparées à disposition des clients, brunch, service à l’assiette, pique-nique, plancha…), en modifiant la disposition et la destination des salles pour passer des activités pédagogiques aux activités sportives, pour transformer les grands espaces en accueil festif, pour aménager les extérieurs pour la restauration ou des événements.

Plus que jamais il faut tirer les enseignements positifs en termes de potentiels de clientèles en fidélisant ces groupes souvent plus proches en termes de déplacements. Ainsi les clientèles de groupes habituelles ont laissé la place à des groupes familiaux, de sportifs, d’animateurs de soirées, de séminaires, de groupes affinitaires autour du partage et de la convivialité.

Pour les établissements qui avaient réalisé leurs projets de rénovation, il a fallu négocier de nouvelles échéances avec les banques et parfois avec les collectivités propriétaires. Pour ceux qui n’ont pas encore engagé leur projet de mise aux normes sécurité et handicap il est temps de se lancer en profitant des nouvelles opportunités. En effet il existe des nouveaux financements via le fond tourisme durable pour les investissements en faveur du développement durable mais également vers les nouveaux dispositifs de financement de l’Europe. Beaucoup d’établissements ont été contraints de cesser leur activité en l’absence de mise aux normes.

Là aussi, la rénovation ne doit pas être perçue comme une contrainte mais bien comme une opportunité pour revoir son positionnement et diversifier ses clientèles. Le nombre d’établissements du tourisme social diminue depuis 15 ans en nombre et en capacité d’accueil principalement du fait de la baisse des accueils de mineurs (séjours scolaires et centres de vacances).

Pourtant la demande des groupes adultes n’a jamais été aussi dynamique, s’adapter pour se renouveler est indispensable même si cela doit remettre en cause le projet associatif initial.

Pour aller plus loin accéder à notre livre blanc sur la gestion des hébergements collectifs

David Paquet

Articles récents

Colloque UNAT Colonies de Vacances

le 18 novembre 2016 à Paris au Centre International de Séjour de la Ville de Paris 200 participants du tourisme social avaient rendez-vous pour réfléchir sur le thème de la mutualisation au service de la relance des séjours de vacances. Le Cabinet Alliances qui intervient sur ce sujet depuis 15 ans était présent pour prendre part à cette réflexion qui influe nécessairement sur nos préconisations.

Lire

Prestations sur mesure

Accompagnement personnalisé

Rayonnement national

25 ans d’expérience

Cabinet Alliances

9 ZA PERACHE- 63114 COUDES

Tél. : 04 73 96 96 96 | Fax : 04 73 96 65 50

Restez informés !

Abonnez-vous gratuitement pour être averti des nouveaux articles publiés.

    En soumettant ce formulaire, je m'abonne à la newsletter et j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la relation commerciale avec l'entreprise.*