Skip to main content

Panier

  1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Veille sur l'actualité et les innovations touristiques
  6. >
  7. Bilan du Webinaire développement durable des hébergements insolites

Retour sur le Webinaire développement durable des hébergements insolites du 08 Février

La forte affluence du webinaire développement durable des hébergements insolites co-organisé avec AbracadaRoom et en partenariat avec Victor Zandvliet du Bois de Rosoy témoigne de la prise de conscience de la filière des gestionnaires et porteurs de projets d’hébergements insolites en faveur du développement durable.

En effet, la progression très forte du nombre de site d’hébergements insolites depuis 20 ans et les difficultés croissantes pour trouver de nouveaux sites d’implantations nous invite à la modération.

Si durant les 5 premières années ces hébergements étaient très vertueux en l’absence de réseaux, la seconde génération qui intégrait tout le confort puis la troisième avec l’arrivée des spas et l’allongement de la période d’activité conduisent à des niveaux de consommation très élevés.

La quatrième génération sur laquelle le cabinet Alliances intervient est beaucoup plus vertueuse en intégrant dès la définition du concept des choix énergétiques et de consommation d’eau beaucoup plus économiques.

Si la tendance et les aides au financement via le fond tourisme durable incitent à orienter les choix d’investissements, il convient cependant de relativiser les économies potentielles sur le fonctionnement.

La base de données du cabinet Alliances sur l’exploitation d’hébergements insolites mais aussi de camping nous permet de constater que la part des charges variables (liées aux volumes de consommation) demeure inférieure à 30% de l’ensemble des dépenses.

Même si des fortes variations sont constatées entre les sites selon la présence ou non de spas, piscines, mode chauffage-climatisation, la part combinée de l’eau et de l’électricité représente entre 3 et 7% des charges soit 1 à 3% du chiffres d’affaires.

De nombreuses solutions techniques ont été évoquées en partenariat avec Lea d’AbracadaRoom pour :

  • L’eau : économie, stockage, valorisation, recyclage, utilisation différenciée
  • L’énergie : sources d’énergie différenciées pour le chauffage, la climatisation, l’éclairage
  • La valorisation des déchets

Enfin les doubles enjeux de communication ont été mis en évidence avec la présentation des Labels par Victor Znadvliet du Bois de Rosoy :

  • Enjeu de sensibilisation pour engager des changements de comportements tant sur l’achat des séjours que durant le séjour
  • Enjeu de valorisation des engagements pour accueillir des hôtes concernés par l’environnement

Ainsi les labels comme Clé verte présentent toutes les valeurs nécessaires à ce type de projet

Merci aux participants et au plaisir d’échanger à nouveau

A lire également

Retrouvez les informations pour bénéficier du fonds tourisme durable

Les 8 étapes du développement durable pour son hébergement touristique

Accéder au webinaire via le communauté esprit insolite

David Paquet

Articles récents

Les cabanes Châteaux de Peydebe

Les 10 critères des hébergements insolites "haut de gamme"

Existe t'il des éléments objectifs et incontournables qui définissent les hébergements insolites "haut de gamme" ? Au sein du cabinet Alliances pour mieux conseiller nos porteurs de projets nous avons pris soin d'étudier les critères sur la base de 146 sites en France avec des prix supérieurs à 220 €.

Lire

Projet de cabane et urbanisme

La construction d'hébergement est possible en zone naturelle ou agricole sous certaines conditions après des démarches de négociation auprès des collectivités.

Lire

Prestations sur mesure

Accompagnement personnalisé

Rayonnement national

25 ans d’expérience

Cabinet Alliances

9 ZA PERACHE- 63114 COUDES

Tél. : 04 73 96 96 96 | Fax : 04 73 96 65 50

Restez informés !

Abonnez-vous gratuitement pour être averti des nouveaux articles publiés.

    En soumettant ce formulaire, je m'abonne à la newsletter et j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la relation commerciale avec l'entreprise.*